Le RLI présenté lors d’une rencontre dans le cadre du G20 en Argentine

10 janvier 2019

À l’occasion des récentes rencontres du G20 à Buenos Aires, en Argentine, la chef des Risques et de la Stratégie du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, Barbara Zvan, s’est adressée à un groupe d’investisseurs et de décideurs à propos du Réseau de leadership d’investisseurs (RLI).

Elle leur a parlé de ce qui avait été réalisé au cours des six mois qui ont suivi le lancement de l’initiative. Bien que le RLI en soit encore à ses débuts, ses membres collaborent pour atteindre les objectifs suivants :

  1. Contribuer à la lutte contre les changements climatiques en favorisant une divulgation uniforme de leurs répercussions sur le climat par les investisseurs institutionnels.
  2. Favoriser une plus grande diversité dans la finance en établissant pour eux-mêmes une politique sur la diversité parmi les meilleures qui soient et s’engager à en rapporter les progrès, puis demander à nos gestionnaires externes de faire la même chose. Tout d’abord, on accordera la priorité à la différence entre les sexes dans les marchés en croissance.
  3. Partager notre expertise dans le domaine des infrastructures grâce à la création d’un programme d’études en infrastructures durables pour accroître la capacité des pays en développement à financer et à réaliser des projets d’envergure essentiels à la croissance économique.

Lors de son allocution, Barbara Zvan a précisé que si les membres du RLI ne se font aucune illusion quant à leur capacité de régler à eux seuls ces questions, ils croient fermement que leurs interventions peuvent avoir un effet concret.

Elle a décrit l’attrait exercé par le RLI sur les investisseurs, notamment grâce à l’accès à de nouvelles perspectives et à des talents diversifiés de même qu’au partage des connaissances et à des efforts concertés entre ses membres. Elle a en outre mentionné qu’il faudra peut-être du temps avant que les trois initiatives donnent des résultats, mais qu’elles représentent des investissements à long terme sains qui permettront de s’attaquer aux problèmes systémiques auxquels la communauté internationale est confrontée. 

Enfin, Mme Zvan a mentionné que bien qu’il ait été inspiré par le G7, le RLI est ouvert à des collaborations avec d’autres organismes qui partagent sa vision et ses valeurs.