Le Réseau de leadership d’investisseurs fait un pas de plus vers davantage de diversité au sein du secteur de l’investissement

25 juin 2020

Les présidents-directeurs généraux du Réseau de leadership d’investisseurs (RLI) ont tenu leur deuxième Conseil des PDG le 12 juin, lors duquel ils se sont engagés à travailler ensemble sur des mesures visant à accroître la diversité dans le secteur financier et sur les marchés financiers. Reconnaissant les effets inédits de la pandémie de COVID-19 et constatant une vague de soutien en faveur de la justice sociale et de l’égalité dans le monde, les 14 PDG ont souligné la nécessité pour les investisseurs de travailler ensemble afin de promouvoir des progrès sur ces enjeux et sur bien d’autres encore. Ils ont également réaffirmé leur engagement à contribuer à une économie plus juste et plus équitable.

Lors de la rencontre virtuelle, les PDG des investisseurs mondiaux membres du RLI ont aussi annoncé qu’ils fixeraient des objectifs mesurables visant à favoriser une plus grande représentation des femmes dans les postes de haute direction et les postes liés aux placements au sein de leur entreprise respective, et ce, pour faire suite aux discussions de l’année dernière et dans le cadre de l’élargissement de leurs efforts en matière de diversité et d’inclusion.

« L’initiative Diversité en investissement est l’une des trois principales initiatives mises de l’avant par le Réseau de leadership d’investisseurs depuis sa fondation en 2018. Nous avons choisi de nous fixer des objectifs mesurables, car nous sommes convaincus qu’ils appuieront remarquablement la diversité et l’inclusion et favoriseront l’innovation et la performance au sein de nos sociétés. Nous sommes fiers d’avoir concrétisé cet engagement en établissant de nouvelles normes pour le secteur de l’investissement », a déclaré Charles Emond, président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec et coprésident du Conseil des PGD du RLI.

Utiliser des mesures et des certifications pour appuyer notre parcours vers un secteur de l’investissement diversifié sur le plan du genre

Depuis le mois d’août, six organisations du RLI se sont engagées dans le processus d’obtention de la certification EDGE afin d’orienter, d’évaluer et de comparer les progrès réalisés en vue d’une plus grande diversité des genres. D’autres ont choisi des mesures et des évaluations plus étroitement liées aux objectifs de leur organisation. De nombreuses organisations ont adopté les Principes d’autonomisation des femmes des Nations Unies établis par le Pacte mondial des Nations Unies et ONU Femmes ou sont membres du 30% Club.

De plus, les membres du RLI continuent de travailler au renforcement d’un bassin diversifié de talents dans le secteur de la gestion de placements à l’échelle mondiale, notamment au moyen de partenariats avec le CFA Institute et Women in Capital Markets (WCM).

En outre, les PDG ont récemment cosigné une lettre d’engagement fondée sur des principes en faveur de l’équité de genre dans le secteur de l’investissement. Cette lettre est le fruit des travaux soutenus de la table ronde des chefs des placements du RLI. Ce forum, créé en 2019, réunit des hauts dirigeants en placement d’organisations membres du RLI afin de promouvoir la diversité des genres et l’inclusion dans les décisions de placement. Ensemble, ils ont convenu de s’attaquer à cinq secteurs d’intervention privilégiés au cours des prochaines années, principalement en travaillant avec des gestionnaires externes ainsi qu’en utilisant leur influence afin de favoriser un équilibre des genres significatifs dans leurs investissements publics et privés.

« Cette entente conclue par les membres du RLI visant à soutenir et à promouvoir l’égalité des genres marque une progression continue vers notre objectif d’accroître la diversité dans le secteur financier et au-delà », a déclaré Jean Raby, chef de la direction de Natixis Investment Managers et coprésident du Conseil des PDG du RLI. « Alors que nous célébrons le deuxième anniversaire de la création du RLI, nous soulignons les résultats obtenus dans chacun de nos trois secteurs d’intervention privilégiés, soit les infrastructures durables, les changements climatiques et la diversité, tout en réaffirmant notre engagement collectif à continuer de faire progresser ces importantes initiatives. »

Réitérer notre engagement en matière d’infrastructures durables

Malgré le report du Programme d’études en infrastructures durables en raison de la pandémie de la COVID-19, les PDG du RLI sont heureux d’annoncer le recrutement de 25 représentants du secteur public. Venant des quatre coins du monde, ceux-ci participeront, en 2021, au programme de formation académique et pratique à l’intention des cadres supérieurs et d’une durée de six semaines. Initialement prévu pour juin 2020, le programme s’appuie sur le succès du lancement de l’année dernière, qui avait fourni aux participants une meilleure compréhension des fondements et des points d’intérêts des programmes d’infrastructures et des projets d’investissement.

Progresser dans la lutte contre les changements climatiques

L’automne dernier, le RLI publiait un rapport et des conseils pratiques visant à aider les investisseurs dans leur approche à la divulgation liée aux changements climatiques. Ce document partage les leçons apprises par les membres du RLI dans la mise en œuvre des recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC). Il vise à aider les propriétaires d’actifs et les gestionnaires de fonds à élaborer leurs stratégies et leurs divulgations en matière de changements climatiques.

Depuis, le RLI a continué son travail auprès des investisseurs pour qu’ils puissent s’attaquer aux risques liés aux changements climatiques, avec l’objectif de créer et de fournir une boîte à outils dédiée à l’analyse de scénarios dont le lancement est prévu pour la fin de l’année. Cet outil sera conçu pour aider les gestionnaires de portefeuille et les non-initiés à mieux comprendre les enjeux financiers liés à la transition vers une économie sobre en carbone.

Les PDG ont convenu de poursuivre les efforts vers le progrès amorcé par le RLI dans ses trois secteurs d’intervention privilégiés et prévoient se réunir à nouveau l’an prochain.